3 bonnes raisons de craquer pour le (d)étonnant When We First Met

0

Netflix maintient le bon cap sur la route de la romance avec When We First Met, une comédie romantique qui mêle friendzone, voyage dans le temps et Adam Devine. Une pépite à découvrir d’urgence !

Parce que le pitch est original

Noah (Adam Devine) n’a d’yeux que pour son amie Avery (Alexandra Daddario). Le problème, c’est que la belle est fiancée au canon Ethan (Robbie Amell) et qu’elle l’a envoyé dans la friendzone, cette 4e dimension pourtant bien réelle redoutée de tous, dès leur première rencontre. Avec l’aide d’un photomaton magique, il va voyager dans le temps pour revivre cette première soirée parfaite et tout faire pour la séduire. D’où le titre : When We First Met, « quand on s’est rencontré pour la première fois ». Cheesy, hein ? C’est justement ce qui fonctionne très bien. Une pincée de Big avec Tom Hanks pour l’ancien appareil magique, une touche de Bill Murray dans Un jour sans fin et une grosse dose de sentiments pas toujours si bons : le combo parfait pour les Guimauves que nous sommes.

When We First Met affiche

© Netflix

Parce que c’est drôle

Le gros point fort de When We First Met ? Son humour. Noah se retrouve dans des situations plutôt cocasses, victime directe de l’effet papillon de ses actions. Car un petit changement le soir S peut entraîner de grands bouleversements trois ans plus tard. Coupe de cheveux, prise de poids, train de vie… Notre héros n’est pas au bout de ses peines mais ne baisse jamais les bras. Le pouvoir de l’amour, sans aucun doute. Pour interpréter ce lucky loser, la production ne pouvait caster meilleur acteur qu’Adam Devine. Celui que vous avez peut-être déjà vu dans Pitch Perfect (Bumper, c’était lui) reste dans le registre qu’on lui connaît : maladroit, à côté de ses pompes mais tellement attachant.

 Parce qu’on ne veut pas que ça s’arrête

C’est LE signe que nos coeurs de Guimauve ont été touchés. Vous savez, ce « oh déjà ? » qu’on lâche à la fin d’un épisode ou d’un film qui est passé tellement vite qu’on se le remettrait presque tout de suite une deuxième fois (coucou A Christmas Prince !). Netflix fait sacrément bien le boulot dans ce domaine et celui qui nous concerne : les romances. On comprend mieux quand on sait que le réalisateur de When We First Met est le même que celui de DUFF – Le faire-valoir, avec Mae Whitman (également disponible sur Netflix). Même humour, même problèmes relationnels et situations hilarantes. Et même sourire idiot et satisfait sur nos visages au moment du générique final. Ne vous cachez pas, on sait que vous savez exactement de quoi on parle.

A lire aussi : Pourquoi A Christmas Prince est le parfait conte de Noël

When We First Met (2018)
d’Ari Sandel
avec Adam Devine, Alexandra Daddario, Shelley Hennig et Robbie Amell
Disponible sur Netflix depuis le 9 février

Notre avis :
A la folie


Be the first to leave a review. Login to Review

A propos de l'auteur

Praline

J'avais vu Dirty Dancing avant même de savoir marcher et les téléfilms du début d'après-midi de M6 n'ont aucun secret pour moi. La plus belle des preuves d'amour ? Le "si tu sautes, moi je saute pas vrai" de Rose et Jack alors que le Titanic est en train de couler.

Laissez une réponse