Tout le monde debout : la bonne surprise de Franck Dubosc

0

Franck Dubosc, l’humoriste qu’on connaissait plutôt lourd, réalise un quasi sans faute avec « Tout le monde debout », une première réalisation toute guimauve avec une pétillante Alexandre Lamy.

De quoi ça parle ?

La cinquantaine, une super dégaine, un poste à responsabilité et des histoires d’amour courtes mais intenses. Tout réussit à Jocelyn (Franck Dubosc). Enfin, ça c’était jusqu’à ce que sa mère décède et qu’il se retrouve, une après-midi, à fouiller chez elle dans ses vieux souvenirs d’enfance. Il rencontre alors Julia (Caroline Anglade) la très jolie voisine de sa défunte mère qui, parce qu’il se trouve à ce moment-là assis dans une chaise roulante, va le croire handicapé. Jocelyn va poursuivre la supercherie pour la séduire. Mais la situation va se compliquer quand elle lui présente sa soeur Florence (Alexandra Lamy) qui, elle, est vraiment handicapée.

Pourquoi on vous en parle ?

Parce que depuis sa présentation au Festival de l’Alpe d’Huez en janvier, le premier long-métrage de Franck Dubosc bénéficie d’un très bon bouche à oreille. Que ce soit de la part de la presse ou des spectateurs. Les Français se sont d’ailleurs levés à l’unisson pour placer « Tout le monde debout » en tête du box-office. Une semaine après sa sortie, près de 900.000 personnes se sont émues devant la romance de Jocelyn et Florence. Un véritable phénomène à côté duquel Guimauve ne pouvait pas passer.

Pourquoi on vous le conseille

Parce que Franck Dubosc a su sortir de sa zone de confort. Exit le lourdingue qui ne faisait pas toujours rire, l’humoriste devenu réalisateur signe une romance à la fois drôle et pétillante, à l’image de son héroïne Alexandra Lamy. Après son excellente prestation dans « L’Embarras du choix » l’an dernier, la star d' »Un gars, une fille » prouve une nouvelle fois qu’elle est l’actrice dont le cinéma français a besoin. Un jeu plein de fraîcheur et sans pathos. Le duo Dubosc-Lamy est surprenant mais fonctionne à la perfection, comme dans cette incroyable scène dans la piscine, à la fois douce et subtile. Les seconds rôles, Elsa Zylberstein en tête, complètent ce bon moment qui ne se fait à aucun moment moralisateur. A voir pour toutes les Guimauves qui sommeillent en vous !

Tout le monde debout (1h47)
de et avec Franck Dubosc
avec Alexandra Lamy, Gérard Darmon, Elsa Zylberstein
En salles depuis le 14 mars

Notre avis :
Passionnément


Be the first to leave a review. Login to Review

A propos de l'auteur

Praline

J'avais vu Dirty Dancing avant même de savoir marcher et les téléfilms du début d'après-midi de M6 n'ont aucun secret pour moi. La plus belle des preuves d'amour ? Le "si tu sautes, moi je saute pas vrai" de Rose et Jack alors que le Titanic est en train de couler.

Laissez une réponse