Sex and the City a 20 ans : pourquoi on aime toujours autant cette série ?

0

Sex and the City, aka la plus girly des séries, fête ses 20 ans cette année et chez Guimauve, on ne pouvait pas passer à côté de cet anniversaire. Pour commencer notre mois spécial « Carrie et ses amies », on revient sur les raisons qui nous font encore et toujours aimer cette série.

6 juin 1998. HBO se prépare à une petite révolution télé car, ce soir-là, la chaîne câblée s’apprête à lancer sa toute nouvelle production : Sex and the City. Le pitch ? Quatre amies new-yorkaises nous racontent leur vie, leurs peines de cœur et surtout leurs histoires de sexe. Une idée surprenante sortie tout droit de l’imaginaire de Candace Bushnell dont le roman et son adaptation télé vont devenir ultra-cultes.

Sexe, New York et Cosmopolitan

Il faut dire que Carrie et ses amies bousculent les codes de télévision (et du cinéma par la même occasion). A cette époque, les personnages féminins sont bien souvent représentés comme des femmes « pures » à la recherche du grand amour. Même si elles enchaînent les relations, ces dernières sont purement amoureuses. Il ne faudrait surtout pas représenter une femme qui aimerait le sexe. Généralement, ces rôles-là sont plutôt laissés aux méchantes ou aux hommes. Les personnages masculins peuvent, en effet, enchaîner les conquêtes sans lendemain sans aucun problème. Mieux encore, on leur donnera même un petit côté sympathique (ex. Joey dans Friends) ou charmant séducteur (ex. Doug Ross dans Urgences).

Quand les femmes ont des histoires, l’amour est une des raisons principales. Le côté charnel de la chose est souvent laissé de côté. C’est là que Sex and the City change la donne. Quand Carrie, Charlotte, Miranda et Samantha débarquent sur nos petits écrans, c’est pour parler de façon crue et drôle de sexe allant de la taille du pénis au goût du sperme de leurs dernières rencontres. Le tout dans une ville de rêve : New York, et souvent autour d’un verre, un Cosmo si possible pour Carrie. Ça parait anodin aujourd’hui et pourtant, elles cassent l’image des femmes censées ne parler que de shopping, de bébés et d’amour. Alors certes, leurs conversations tournant autour des hommes les disqualifient au test de Bechdel mais elles sonnent comme une petite bouffée d’air frais.

Wonder Women

L’atout charme de la série vient (surtout) de son quatuor. Que serait Sex and the City sans ses protagonistes : Miranda, Charlotte, Carrie et Samantha ? Ces héroïnes de choc sont la raison pour laquelle on est tous devenu accro car chacune de nous s’est retrouvée dans au moins un des personnages. Il y a Charlotte, l’éternelle fleur bleue qui rêve encore et toujours au prince charmant. Samantha, la femme libérée qui assume totalement son côté mangeuse d’hommes. Il y a Miranda, la battante qui n’a pas la langue dans sa poche. Et surtout, il y a Carrie, l’élément fédérateur du groupe qui mêle habilement le côté princesse et femme moderne.

En plus de leur offrir des conversations plus que piquantes, la série nous montre aussi que ce sont des femmes indépendantes avec de très belles carrières. Carrie est journaliste pour un grand média new-yorkais, Charlotte travaille dans une galerie d’art très chic, Samantha est patronne de sa propre agence de communication et Miranda est avocate au sein d’un gros cabinet. Ce sont des working-girls en puissance qui savent très bien à s’en sortir toutes seules. Elles sont intelligentes, belles, drôles, futées et capables de réussir ce qu’elles entreprennent. Comment ne pas succomber ?

Love in the air

Elles ont beau être indépendantes, nos héroïnes ne disent pas non à une petite histoire d’amour. Certaines rêvent d’une grande histoire avec mariage et bébé (Charlotte) tandis que d’autres fuient totalement l’idée de monogamie (Samantha). La série nous a ainsi offert des histoires belles, comiques et parfois déchirantes. Qui a résisté au couple Big/Carrie (ou Aidan/Carrie) ou pas ri devant les problèmes d’éjaculation de Trey, le mari de Charlotte ? Soyons honnêtes, on a toutes rêvé de rencontrer notre Steve ou notre Smith ? Même nous, en tant que spectatrices, n’avons pas pu nous empêcher de fondre totalement comme des Guimauves dès qu’il y avait de l’amour dans l’air.

La plus belle histoire d’amour, celle qui nous a totalement chamboulées, est celle entre les filles. Malgré leurs différences, elles semblent être faites l’une pour l’autre. Parfois elles sont en total désaccord, elles se disputent, ne se parlent plus mais c’est pour mieux se retrouver après. Quand l’une d’entre elles a un souci, elles rappliquent à toute vitesse même s’il faut qu’elles traversent tout Manhattan. D’une façon ou d’une autre, elles arrivent toujours à se retrouver et se soutiennent quoiqu’il arrive.

Nous, quoiqu’il arrive, on succombe à chaque fois à cette série et on est très heureuses de les retrouver.

A propos de l'auteur

Laissez une réponse